BBCF

The Barnard-Boecker Centre Foundation

SodaStream: ‘vert’ peut-être, mais loin d’être propre.

Récit et photos de Theresa Wolfwood                               Translation by Andrée Scott

Cela peut paraître une excellente idée – acheter un comptoir muni d’un mécanisme capable de changer l’eau du robinet en eau mousseuse, y ajouter une centaine de sirops variés; selon le vendeur, “c’est chouette!”

SodaStream (connu aussi comme Soda Club) se vend partout, y compris chez nous, dans les grands magasins tels que Sears, la Baie, Home Outfitters (Canada);  Costco, Kmart et Amazon (Etats-unis), Tesco, Asda, et Argos (UK), Migros (Co-op suisse), Karstadt (Allemagne): distribué par Brita, compagnie internationale d’eau filtrée. Les produits Brita se vendent en Israël par SodaStream).

Le plus grand producteur du monde de systèmes de carbonisation à domicile, vendus en 41 pays, SodaStream se vante d’être l’ami de l’environnement, puisqu’il réutilise ses bouteilles; il épargne ainsi la production et le transport de millions de bouteilles en plastique, sans compter l’argent et le temps épargnés par les consommateurs. Puisqu’un certain nombre de sirops sont à base de produits naturels, tandis que d’autres sont à base de sucre et d’adoucissants, tous ces produits profitent de la rubrique ‘bonne santé’ des magasins ‘naturels’ écologiques, ‘verts’ et biologiques.

Cela peut sembler invraisemblable … à juste raison!

Ces produits portent la rubrique ‘Produit d’Israël‘: la compagnie se vante de posséder des usines ailleurs, y compris en Chine. Mais la lecture de son rapport annuel révèle que seulement quelques éments sont fabriqués en Chine. (SodaStream International Ltd.: Rapport annuel, 30 juin 2011 (PDF).  SodaStream appartient à Soda-Club, compagnie israélite fondée en 1991 par Peter Wiseburgh et mise en vente à NASDAQ à titre de SodaStream International sous le symbole SODA, avec revenues en 2009 de $ USA 142, 842,000.

Cependant, ces produits ne proviennent nullement d’Israël.

SodaStream est produit en Mishor Adumin, (connu aussi comme Mishor Edomin) une des 171 colonies illégales en Palestine. Mishor Adumin est situé à une vingtaine de kilomètres à l’est de Jérusalem en un lieu stratégique de colonies illégales conçues pour empêcher le mouvement libre entre le nord et le sud de la rive ouest. Les sirops proviennent Ashkelon. (Leurs contenants sont des cylindres d’oxyde de carbone fabriqués en Allemagne et d’autres pays.)

« Ces produits porte l’enseigne frauduleuse « Produit d’Israel » mais en effet ils sont fabriqués sur la Rive Ouest, sous conditions d’occupation militaire, en dehors de la frontière Israélite internationale reconnue.» http://www.bdsmovement.net/2011

Ami de l’environnement? Songez aux Palestiniens et aux cultivateurs de Mishor
Adumin dont les demeures, les champs, les vergers et les forêts ont été détruits
afin de créer cette colonie industrielle et la colonie avoisinante de Ma’aleh Adumim qui, aujourd’hui, est au troisième rang de population de toutes les colonisations israélites sur la Rive Ouest. Plus de 1.5 millions d’arbres ont été détruits en Palestine par les occupants qui se sont accaparés de ces terres pour bâtir leurs demeures et leurs usines. Plus de 300,000 Palestiniens sont sans les maisons à la suite de ces démolitions en Palestine.

La destruction environnementale continue. Lorsque j’étais en Palestine, j’ai vu aplatir des champs, des vergers et des demeures pour assurer la continuation de la muraille et la construction d’une super-route exclusivement pour Israélites afin d’assurer le lien entre toutes les municipalités autour de Jérusalem, y compris Ma’alch Adumim et Mishor Adumin.

Alors, comment maintenir que SodaStream est vert?

Sa production n’a rien de rigolo, non plus.Beaucoup d’ouvriers à l’usine Soda Stream sont Palestiniens, âpre à n’importe quel travail.Des recherches indépendantes révèlent que les ouvriers gagnent peu, souvent moins que le minimum, qu’ils craignent de perdre leur emploi (dans les entreprises Israeliennes) s’ils se plaignent des tristes conditions de travail, de l’insécurité ou des salaires insuffisants. Ils sont sujets à la discipline militaire, sans droits légaux, y compris le droit de s’organiser. Pour plus de détails, voir: http://www.whoprofits.org/articlefiles/WhoProfits-ProductioninSettlements-SodaStream.pdf.

SodaStream s’est vu accusé de fraude. L’Union Européenne donne certains bénéfices d’impôts aux biens Israélites importés en Europe, mais cela n’incluse pas les biens produits en territoires occupés.En 2010, la Cour de Justice Européene a décidé que les produits fabriqués en territoires occupés par Israël ne seraient pas sujets aux règlements préférenciels d’impôts, comme le sont les produits fabriqués en Israel. En Allemagne, le transport de ces produits s’est vu arrêté aux douanes à cause de démenti.

Les résolutions #242 et #338 du Conseil de Sécurité des Nations Unies contiennent des énoncés qui interdisent l’établissement en terres occupées pour fins domestiques ou commerciales; Israel persiste à voler les terres, les ressources et l’accès à Palestine. L’Article #49 de la Quatrième Convention de Genève en 1949 déclare: « Le Pouvoir titulaire n’enverra point de personnes de sa population civile en territoire qu’il occupe ».

Le mouvement <Boycott, Dévétissement et Sanctions>, fondé par180 organisations civiles en Palestine, a fait le tour du monde.Partout les groupes de Solidarité arrivent à établir des produits de consommation et des investissements Institutionels  y compris des plans de pension nationals. (voir: BDS: Boycott, Divestment, Sanctions: Global Struggle for Palestinian Rights, 2011, Haymarket Books, USA by Omar Barghouti).

Entretemps, SodaStream ébruite la vente d’un million de ces devises en Suède,
reconnue pour sa responsabilité sociale. Mais en juillet 2011, la Co-op (Réseau de Magasins coopératifs) annonce qu’elle ne vendra plus les produits SodaStream parce qu’ils sont fabriqués en territoire occupé et que leur vente est en conflit avec l’éthique de la Co-op ainsi qu’avec Global Compact, guide d’affaires énoncé par les Nations Unies. En Belgique, comme en d’autres pays européens, les activistes de BDS protestent la vente de SodaStream.

Les Etats-Unis et le Canada ont tous deux un pacte de libre-échange avec Israel.
Cela veut dire que, tout comme l’Union européenne, les partenaires évitent certaines taxes.  En permettant SodaStream de vendre ses produits faussement
étiquetés « Produit d’Israël », fabriqués illégalement sous l’occupation militaire, comme étant des produits de libre échange, la compagnie bénéficie monétairement.

Les boycotts offren une arme puissante pour la campagne internationale en faveur des droits humains. Les produits cosmétiques Ahava sont aussi fabriqués dans une colonie illégale, Mitzpe Shalem, près de la Mer Morte; ils ne se vendent plus dans les grands magasins au Canada ni aux Etats-Unis, grâce aux boycottages.  A titre de citoyens honnêtes, il nous convient d’arrêter la vente illégale de tel produit de luxe aux bénéfices douteuses du point de vue santé ou environnement, fabriqué sous conditions qui violent les droits humains des ouvriers et des Palestiniens.

Boycott SodaStream !

 

La destruction des terres et des arbres en faveur de la grand’ route à venir, Waleja, Palestine

 

Affiche SodaStream à la vitrine du plus vieux grand magasin indépendant de Victoria

 

Des activistes de solidarité belge protestent contre SodaStream à la Grande Salle de la Foire de Bruxelles, tout juste avant de se faire expulser par la police.

 

 

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
APN
Art
BBCF
BDS
Boycott
Campaigns
Canada
Chiapas
Chile
Guatemala
Israel
Language
Literature
Palestine
Peace
Ramona
Reports
social justice
Submissions
Theresa Wolfwood
Uncategorized
Uranium
USA
Victoria Central America Support Committee
Women's Rights

Articles, Posts, etc

Copyright © 2019 BBCF