BBCF

The Barnard-Boecker Centre Foundation

Se souvenir de Hiroshima et Nagasaki, Août, 1945- 2016

Se souvenir de Hiroshima et Nagasaki,
Août, 1945- 2016
Theresa Wolfwood Août 2016

«Les États-Unis  dotés d’armes nucléaires ont gardé le monde en otage dans la peur et l’anxiété tout en gaspillant des milliards de dollars loin de répondre aux besoins humains … une réalité intolérable et inacceptable. »  Setsuko Thurlow 2015

«Notre civilisation technique vient d’atteindre son plus haut niveau de la sauvagerie. Nous aurons à choisir, dans un avenir plus ou moins proche, entre le suicide collectif et l’utilisation intelligente de notre aboutissement scientifique. En attendant, nous pensons qu’il ya quelque chose d’indécent à célébrer une découverte dont l’utilisation a provoqué la rage de destruction la plus redoutable, jamais connue par l’homme. Que faut-il apporter à un monde déjà livré à toutes les formes de violence, incapables de tout contrôle, indifférent à la justice et le simple bonheur des hommes; un monde où la science se consacre à des crimes organisés? >> Albert Camus 1945

Le 6 Août 1945, les USA ont largué la bombe atomique sur Hiroshima; le 9 Août, les Etats-Unis ont largué une autre bombe A- sur Nagasaki. Le pilote britannique Leonard Cheshire, à bord de l’avion avec cette bombe, a décrit le bombardement comme «Obscène dans sa griffe gourmande de la terre, de l’enflure comme si avec son régurgitation de toute la vie qu’il avait consommé.”

Dans les deux à quatre premiers mois des bombardements, les bombes ont tués 90,000-146,000 personnes à Hiroshima et à Nagasaki 60,000-80,000; environ la moitié des décès dans chaque ville étaient le premier jour; 71 ans plus tard, les gens continuent de mourir des effets de rayonnement de ces bombes toxiques.

Le Canada a fourni l'uranium pour les bombes; les peuples autochtones qui ont travaillé sur le gisement
 d'uranium sont morts et continuent de mourir de cancers du rayonnemen causé à cette date. Le Canada a
 fourni la majeure partie de l'uranium pour les bombes qui ont été larguées sur Hiroshima et Nagasaki en
 1945 avec des effets dévastateurs sur les Déniés du Grand lac de l'Ours. Dans les années 1940, ils ont 
commencé l'exploitation minière à l'aide de la population locale comme travailleurs. En  même temps les 
terresde la première nation leur ont donné le caribou, l'orignal et le poisson. «Ils étaient des étrangers
ivant parmi nous sur notre terre si nous avons pris soin d'eux."  En retour,les habitants ont aidé l’extraction
 et le transport du  minerai mortel sans aucune connaissance de ses dangers. Les mineurs du sud ont  laissé 
derrière eux des  personnes avec des décharges de déchets toxiques dans leur communauté et le rayonnement à 
retardement dans leur corps.

Kazakhstan, l'Australie et le Canada sont les plus grand producteurs et exportateurs d'uranium dans le monde.
Les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, Israël, la France, l’Inde, le Pakistan (et peut-être
 d'autres, y compris la Corée du Nord) ont plus de 17.000 bombes nucléaires. Tous les jours ces bombes sont 
 déplacées dans le monde entier sur la terre, dans les mers et l'air.
Ensemble, Etats-Unis et la Russie ont environ 14.000 armes nucléaires; le reste ont chacun quelques centaines
 ou moins. Les bombes larguées sur le Japon  étaient d'environ 20 kilotonnes chacune; les armes nucléaires
 présentent de nos jours sont de l'ordre de vingt-cinquante mégatonnes ou 20.000 - 50.000 plus puissant que 
celles utilisées en 1945. 

La détonation d'une centaine de ces bombes modernes serait probablement capable de détruire toute vie sur terre.

Le Canada continue d'être complice dans le développement nucléaire en vendant l'uranium et de la technologie de
 l'énergie nucléaire (qui contamine aussi le monde avec des rayonnements nocifs) et pour les bombes. Le Canada
 fournit des substances hautement radioactifs que l'on appelle ''l’uranium appauvri’’, à vingt-deux nations pour
 les armes - nveloppes de bombes, des fusils, des chars et d'autres usages militaires acier durcissant. Les armes 
l'uranium appauvri ont  dété testées au Panama et utilisés en Irak, en 
 Afghanistan et l'ex-Yougoslavie.

Le Régime de pensions du Canada, obligatoire pour tous les travailleurs canadiens, investit nos contributions dans 
les 5 plus grands fabricants d’armes dans le monde qui fabriquent des armes nucléaires, ainsi que des armes 
non-nucléaires qui sont vendus et utilisés dans de nombreux pays encore une fois contre les populations civiles.
 D'autres régimes de retraite dans le monde  investissent également dans la fabrication d’armes  nucléaire et 
non nucléaire. Peu de pays disposent des conditions éthiques  strictes comme le fonds de pension de la Norvège en a.

Les armes nucléaires et la radioactivité continuent de menacer la santé de tous les systèmes de vie et de porter atteinte à la sécurité de la société humaine. Des décisions sur les guerres sont nécessaires pour arrêter  le gaspillage des ressources naturelles et  pour créer une vie pacifique et durable pour toute l’humanité. Il est temps de faire appel pour le désarmement nucléaire et un moratoire sur les mines d’uranium; pour appeler à des coupures dans nos dépenses militaires et une augmentation des budgets sociaux, de santé et d’éducation.
Nos précieuses ressources et énergies doivent être orientés pour la création d’un monde pacifique, juste et sain. Les nations nucléaires et une poignée d’hommes peuvent détruire toute vie sur terre et cette menace tacite est derrière les guerres menées par les puissances nucléaires aujourd’hui. Pendant ce temps, la production même, le stockage et le transport des armes nucléaires sont en eux-mêmes des menaces majeures pour notre environnement physique.
Setsuko Thurlow, enterrée dans les décombres de son école à Hiroshima à l’âge de treize ans, mais a miraculeusement survécu, elle est l’une des quatre survivants de la bombe atomique  Canadienne. Elle dit que le changement climatique de la plupart des sources est lent et nous pouvons le renverser; le changement climatique causé par l’explosion nucléaire est instantanée et irréversible.
Setsuko espère que l’action de l’alliance aux Nations Unies menée  par les nations non-nucléaires et des groupes de citoyens qui réclament le désarmement nucléaire mondial sera à la hauteur de  sensibiliser le publique et  les nations nucléaires pour faire pression pour le désarmement.
Il est à nous, citoyens du monde  de travailler pour un monde non-nucléaire et à soutenir activement les efforts des nations non-nucléaires et les organisations de la paix dans la tâche vitale de mettre fin à l’état de la terreur nucléaire dirigé par une poignée de gouvernements  qui détiennent notre vie et toute la vie sur terre comme otages.
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> >>>>
Theresa Wolfwood est une activiste pour la paix et la justice sociale,  elle est aussi  poète et artiste à Victoria, BC, Canada. Elle est la directrice de la Fondation Centre barnard-Boecker et coordinateur de Victoria Women in Black. Sa dernière collection de poésie “Love and Resistance” est publiée par Smallberry Press, UK Voir aussi: www.bbcf.ca             Traduction: K. Guenda
Photos: Setsuko Thurlow & Theresa Wolfwood/   Women in Black , 2016  Victoria, BC

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
APN
Art
BBCF
BDS
Boycott
Campaigns
Canada
Chiapas
Chile
Guatemala
Israel
Language
Literature
Palestine
Peace
Ramona
Reports
social justice
Submissions
Theresa Wolfwood
Uncategorized
Uranium
USA
Victoria Central America Support Committee
Women's Rights

Articles, Posts, etc

Copyright © 2019 BBCF